Toutes les Star Academy


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sho770
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin Localisation : Allemagne (mais je suis belge)
Loisirs : écriture de poésie
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   Ven 27 Nov 2009 - 14:34

Hommage et souvenirs:



la parole aux parents de Gregory




Association Grégory Lemarchal : BP 90124
73001 Chambéry Cedex
http://www.association-gregorylemarchal.com/


Dernière édition par sho770 le Ven 27 Nov 2009 - 15:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
sho770
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin Localisation : Allemagne (mais je suis belge)
Loisirs : écriture de poésie
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   Ven 27 Nov 2009 - 14:48

Message de remerciement de Pierre Lemarchal au public - téléloisirs 12.12.2007



Dernière édition par sho770 le Lun 30 Nov 2009 - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sho770
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin Localisation : Allemagne (mais je suis belge)
Loisirs : écriture de poésie
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   Ven 27 Nov 2009 - 15:03

Mon frère, l’artiste : Grégory Lemarchal
de Leslie Lemarchal


Editeur : Michel Lafon / Publication : 8/11/2007

Leslie Lemarchal a souhaité rendre hommage à son frère Grégory, à son talent d'artiste et à son courage face à la maladie qui l'emporta si tôt : la mucoviscidose. En famille, sur scène ou en coulisses, retrouvez les plus beaux moments de la vie de ce chanteur.

Citation :
"Ta voix cristalline, ton regard, cette lumière qui émane de toi. Il n'y a pas de hasard. Non seulement ton âme d'artiste t'a permis de vivre un rêve, mais elle t'a surtout permis d'être porteur d'un message d'espoir. Pour toi et pour tous ceux qui restent et qui chaque jour luttent en espérant trouver la voie de la guérison, nous allons poursuivre le combat."

Les droits d'auteur du livre sont intégralement reversés à l'association 'Grégory Lemarchal' qui lutte contre cette maladie.


Dernière édition par sho770 le Lun 4 Jan 2010 - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sho770
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin Localisation : Allemagne (mais je suis belge)
Loisirs : écriture de poésie
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   Lun 30 Nov 2009 - 16:14

04.2008 hebdo savoyard


Dernière édition par sho770 le Lun 4 Jan 2010 - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sho770
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin Localisation : Allemagne (mais je suis belge)
Loisirs : écriture de poésie
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   Lun 4 Jan 2010 - 19:33

Journal des flandres 23.04.09: Pierre Lemarchal
Telestar 25.04.2009 : Karine Ferri : mon histoire avec Grégory n´a pas de prix - je ne serai plus jamais la meme
Le Parisien 11.05.2009: La mucoviscidose - notre seule ennemie
Gala 05.2009: Karine Ferri - j´ai apprivoisé le manque et la souffrance
Cine-tele-revue 12.11.2009: Grégory Lemarchal : le combat continue

Revenir en haut Aller en bas
sho770
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin Localisation : Allemagne (mais je suis belge)
Loisirs : écriture de poésie
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   Lun 4 Jan 2010 - 19:34

Laurence Lemarchal : « Sous ton regard »
Le combat de Grégory continue

Depuis la disparition de son fils, Laurence Lemarchal ne vit plus que pour la vie des autres personnes atteintes de mucoviscidose. Elle lutte de toutes ses forces avec son mari, Pierre. Ensemble, ils ne veulent pas que cette maladie lâche arrache encore des enfants à leurs parents.
Avec courage, elle a écrit « Sous ton regard » (Éditions Michel Lafon), un livre qui raconte avec réalisme et pudeur les souffrances, les difficultés, les luttes incessantes, mais aussi les rêves de leur fils Grégory. Un livre d’espoir, mais aussi un ouvrage qui permet de lever un coin du voile sur le quotidien des personnes atteintes de cette maladie génétique grave. A travers elles, à travers ce livre, c’est Grégory qui vous parle.
http://www.association-gregorylemarchal.com/
Propos recueillis par Maxime Quentin

Laurence, vous revenez en force pour combattre la mucoviscidose avec le livre « Sous ton regard », dont les bénéfices iront à l’Association Grégory Lemarchal…
C’est vrai. L’idée de ce livre est justement née au fil de mes visites dans les hôpitaux auprès des patients, de leurs familles, du corps médical. Toujours, on m’y posait les mêmes questions : comment Grégory a-t-il pu gérer tout ça ? Comment a-t-il réussi à faire ce parcours avec cette fichue maladie ? Je me suis dit que la meilleure manière de répondre au plus grand nombre était d’écrire notre histoire. Ce livre raconte comment Grégory a surmonté tous les obstacles pour accéder à son rêve, mais surtout, à travers lui, le courage qu’il faut à toutes les personnes atteintes de mucoviscidose, et à leurs proches, pour affronter le quotidien. Je n’ai fait qu’expliquer ce que Gregory avait lui-même envie de dire de son vivant. La mucoviscidose ne lui en a pas laissé le temps, alors écrire ce livre, c’était comme donner la parole à mon fils. J’ai mis une bonne année à coucher ces mots sur le papier.

C’est donc à la fois une façon de donner un sens à la mort de votre fils et un espoir à tous ceux qui sont lâchement atteints de cette maladie ?
Vous avez tout à fait raison. C’est un message d’espoir pour les jeunes, et pour les familles qui ont des enfants concernés. Il ne faut jamais baisser les bras. La recherche avance. Aujourd’hui, l’espérance de vie est beaucoup plus importante qu’il y a vingt-cinq ans, lorsque la maladie a été diagnostiquée chez Grégory. Et nous sommes intimement persuadés qu’un jour ou l’autre nous vaincrons cette saloperie. Alors, oui, ce livre est une source d’espoir, mais aussi une façon de faire prendre conscience au plus grand nombre de ce qu’est réellement la mucoviscidose : une maladie qui ne se voit pas mais qui est pourtant mortelle. J’espère simplement contribuer à ce que cela se sache.

Votre livre s’ouvre sur le bonheur de Grégory et sa belle aventure à la Star Academy. Selon vous, même s’il a dû fournir beaucoup d’efforts dans cette émission, la Star Ac a apporté enchantement et adoucissement à Gregory ?
Bien sûr. D’ailleurs, dans le livre, je dis que TF1, Universal et Endemol ont sauvé mon fils. Quand il a su qu’il était pris à la Star Ac’, ce fut une immense joie. Il recommençait à vivre. En fait, il jouait sa vie. La chanson représentait pour lui bien plus que tout ce que l’on peut imaginer. Grégory a même grossi de 4 kilos pendant les 4 mois de l’émission. Pour quelqu’un qui est atteint de mucoviscidose, croyez-moi, c’est très difficile de prendre du poids, et surtout en si peu de temps. Les médecins n’en revenaient pas.

Votre livre est bouleversant. On y apprend que votre vie auprès de Grégory, loin des médias et des fans, n’était pas toujours aussi heureuse une fois le rideau tombé…
C’est justement ce qu’on a voulu montrer : comment la mucoviscidose envahit le quotidien. Les soins prennent beaucoup de temps dans une journée, et ils coûtent cher, car de plus en plus de médicaments ne sont pas totalement remboursés par la sécurité sociale. Sans oublier les nombreux compléments nutritionnels, pourtant nécessaires, qui ne sont pas du tout pris en charge. Ce coût financier affecte beaucoup le budget de ménages dont la vie n’est déjà pas simple à cause de la maladie… c’est terrible !
Voilà aussi pourquoi l’Association Grégory Lemarchal est présente. Pour qu’on ne laisse pas ces familles-là sombrer dans la difficulté.

Dans votre livre, on entre réellement dans les coulisses de la vie de Grégory Lemarchal, sans langue de bois ?
Oui, c’est une mise à nu. On y parle des soins, et même du nombre de cachets que Grégory devait prendre chaque jour, pour donner une idée précise aux gens. Les personnes qui ne sont pas confrontées à cette maladie ne peuvent pas comprendre le combat très difficile, chaque instant, des « muco » et de leurs parents.
C’est un combat permanent ?
Exactement. La mucoviscidose ne fait jamais de pause. Il n’y a pas de vacances avec elle ! Et même si vous avez envie de relâcher un petit moment parce que c’est épuisant, vous savez que c’est impossible. C’est une question de survie. Il faut se plier aux deux heures minimum de soins par jour, si tout va bien, aux quatre ou cinq heures de soins en périodes délicates. Vous avez besoin de prendre un nombre important de cachets, de faire des aérosols, de la kinésithérapie respiratoire plusieurs fois dans la journée et, régulièrement, des cures d’antibiotiques en perfusion, longues au moins d’une quinzaine de jours. Cela ne laisse pas beaucoup de place pour le reste. Les personnes atteintes de mucoviscidose ont une force en eux vraiment incroyable.

Selon vous, quand il chantait, Grégory était ailleurs ?
Le seul moment où il ne se sentait pas malade, c’était sur scène, sa deuxième maison, quand il chantait. En coulisses, c’était une autre histoire. Entre deux chansons, il devait souffler et se débarrasser du mucus qui encombrait ses bronches. Pierre était toujours là, derrière le rideau, lui tendant une serviette pour qu’il se protège du froid et l’aider. Grégory devait aussi éviter de se trouver en contact avec des personnes malades, pour ne pas être contaminé. Celles-ci, qui voulaient soit une dédicace soit une photo en sa compagnie, ne comprenaient pas toujours. Mais vous savez, je rencontre beaucoup de jeunes patients qui sont comme Grégory, qui ont la même force, la même maturité et la même sagesse. C’est souvent leur philosophie de vie.

On découvre aussi dans votre livre que Grégory se projetait souvent dans le futur, tant professionnel que privé…
Oui, autant l’un que l’autre. Il travaillait avec ferveur sur son deuxième album, et avait même écrit plusieurs textes. Sur le plan personnel, il comptait se marier avec Karine, et souhaitait avoir un enfant. Il en avait même discuté avec son médecin. Il avait beaucoup d’espoirs pour le futur, parce que la recherche fait de grands progrès, mais aussi grâce à la perspective d’une greffe pulmonaire, qui peut offrir plusieurs années de vie supplémentaires. Cela reste une opération délicate, mais c’est la seule solution connue pour prolonger la vie des personnes atteintes de mucoviscidose. J’en connais qui ont été greffés il y a huit ans déjà et qui vivent beaucoup mieux qu’avant.

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour révéler dans un livre les combats de Grégory, mais aussi vos combats personnels et vos douleurs ?
Je n’étais pas prête. Ce n’était pas facile de relater tant de souvenirs. Et puis j’aurais tellement préféré que ce soit Grégory qui raconte sa réalité. J’entends toujours mon fils me dire : « Maman, il faut que les gens sachent, parce que c’est une maladie qui ne se voit pas. Les gens ne peuvent pas s’imaginer ! Il faut les informer. Il faut leur dire la dureté de cette p***** de maladie ».
Vous savez, la mucoviscidose est la maladie génétique grave la plus fréquente. Il me disait aussi : « Mais pourquoi on n’en parle pas à la télé ? Il y a le Sidaction, le Téléthon, il n’y a rien pour la mucoviscidose ».
Voilà pourquoi, aujourd’hui, on se bat au maximum. Tant qu’on nous donnera la parole, nous la prendrons.

Avez-vous failli, par moments, renoncer à cet ouvrage qui a fait renaître autant de bonheurs que de douleurs ?
Non, jamais. C’est une marque de famille : lorsque l’on prend une décision, on va jusqu’au bout. C’est vraiment profond. Je voulais écrire un livre qui, je l’espère, puisse être utile.
La mucoviscidose ne fait jamais de pause, vous l’avez dit. Bien au contraire, elle ne cesse de malmener sa victime ! Avec l’énergie et la force qu’il dégageait à l’aube de ses 24 ans, Grégory paraissait invulnérable. Pourtant, il était aux portes de la mort.
Il gardait le sourire avec une force incroyable. Nous avons tous cru à la greffe des poumons. Et jusqu’au bout, avec lui qui se sentait invincible, nous étions convaincus qu’il s’en sortirait. Pour moi, il était impensable que Grégory ne reçoive pas ce greffon. Grégory avait la rage contre cette maladie. Nous étions certains qu’il allait un jour témoigner contre elle, et de surcroît parler de ce don d’organes, très important, expliquer… Oui, nous y avons cru jusqu’au bout.

Au point de prier pour qu’une personne décède. C’est une terrible révélation contenue dans votre livre !
Oui, c’est vrai. Je dirais même que c’est horrible. Mais je suis une maman, qui voulait que son fils vive. Une maman prête à tout pour sauver son petit. J’ai été voir les médecins pour qu’ils prennent mes poumons. Aujourd’hui, c’est mon fils qui devrait être présent pour parler du don d’organes. Il n’y aurait pas eu meilleur messager que lui.

Vous révélez aussi que votre fils a dit : « J’ai signé le plus beau contrat de ma vie en acceptant une greffe ».
Là, on croyait vraiment qu’il aurait le temps d’attendre, que le greffon arriverait...
Mais comment arrivait-il à cacher tant de souffrances ?
Grégory possédait une force de caractère incroyable. Il ne voulait pas faire pleurer les téléspectateurs ou son public. Il voulait les faire voyager à travers ses chansons. L’amour du public l’a beaucoup aidé.

Aujourd’hui, vous êtes co-fondatrice de l’Association Grégory Lemarchal. Votre quotidien, c’est quoi ?
Mon quotidien, c’est de passer mes journées sur les routes de France afin d’aller dans les hôpitaux, pour recenser les besoins de tous, qui diffèrent souvent d’un hôpital à un autre, et proposer notre aide. Nous ne travaillons pas seuls dans notre coin, mais bel et bien en harmonie avec le corps médical. Cela va de l’achat de matériel de loisirs, par exemple des ordinateurs, à la rénovation complète d’un service de pneumologie.
L’Association met en place également des aides individuelles, en direction des patients qui ont des difficultés financières, qu’il s’agisse par exemple de payer leurs médicaments qui ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale ou leurs frais de déplacement vers les établissements hospitaliers. Et puis les séjours à l’hôpital pouvant varier d’une journée à plusieurs semaines, voire plusieurs mois, nous nous battons aussi pour que l’accès à la télévision et à Internet soit gratuit pour tous, et ainsi ouvrir en permanence une fenêtre sur le monde extérieur, sortir les patients les plus démunis de leur isolement. La maladie est suffisamment injuste comme cela pour qu’on admette cette discrimination supplémentaire par l’argent.
Revenir en haut Aller en bas
sho770
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin Localisation : Allemagne (mais je suis belge)
Loisirs : écriture de poésie
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   Lun 25 Oct 2010 - 18:27

"Pierre Lemarchal chante Lama"
Vendredi 1er Octobre - Salle Aristide Briand à St Chamond (42400) à 20h30
Samedi 16 Octobre 2010 à Traubach - Salle La Traubachoise (diner et spectacle à partir de 19h30)
Organisateur : L'association AAVT et les sapeurs pompiers
Réservations : Tél:06 75 90 86 18.

Toujours au profit de l´association Grégory Lemarchal contre la mucoviscidose.
Revenir en haut Aller en bas
sho770
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin Localisation : Allemagne (mais je suis belge)
Loisirs : écriture de poésie
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   Mer 4 Mai 2011 - 3:30

Quatre ans après sa tragique disparition, le 30 avril 2007, Grégory Lemarchal est à l’honneur sur TMC. L’émission Il était une fois... Grégory Lemarchal rend hommage au jeune prodige, découvert à la Star Academy, emporté à 24 ans par la mucoviscidose. Son indéniable talent, son courage et sa rage de vivre ont marqué les esprits...
Pour dessiner le plus fidèlement son portrait, ses proches, ses amis artistes mais aussi ses médecins livrent leurs témoignages sensibles et pudiques.

Après sa victoire à la Star Academy en 2004, Grégory va se battre pour prouver à ceux qu'il n'aurait pas encore convaincus, qu'il est un véritable artiste, et non un malade. Il sort un premier album en avril 2005, réalisé par Yvan Cassar, qui a entre autres travaillé aux cotés de Johnny Hallyday, Florent Pagny, Zazie... La même année, cet opus est sacré double disque d'or. Une tournée à travers la France, la Suisse et la Belgique confirme son talent, sa force et sa popularité, et l'inscrit définitivement dans le cœur des Français. Des artistes tels Lara Fabian, Hélène Ségara ou Patrick Fiori, devenus des amis, ne tarissent pas d'éloges sur son talent.
Celui que l'on surnomme « l'ange » restera une énigme pour le corps médical. Les médecins à ses côtés tout au long de sa carrière, s'étonnent de la puissance de sa voix, et des capacités respiratoires extraordinaires dont il fait preuve quand il chante, alors même que ses poumons sont malades. C'est pendant la préparation de son second album, que Grégory est rattrapé par la mucoviscidose. Lui qui avait si bien su faire oublier sa maladie, entre à l'hôpital pour une simple visite en avril 2007, et n'en sortira jamais. La greffe qu'il attendait n'est pas arrivée à temps pour le sauver.
Son talent et son destin tragique ont fait de lui une icône. Quatre ans après son décès, et selon sa volonté, son combat contre la maladie continue.
Ses parents et sa sœur se battent pour lui, à travers l'association qui porte son nom. Le père du jeune chanteur monte désormais sur scène pour récolter des fonds.

Après un premier tour de chant de 70 dates, Les Amis de Lama, Pierre Lemarchal présente depuis quelques semaines son nouveau spectacle, En quête de Brel, accompagné de Marc et Evelyne Prévôt, respectivement au clavier et à l’accordéon.

Vendredi 25 mars 2011 à Albertville
http://kity-73.over-blog.com/article-pierre-lemarchal-grande-1ere-officielle-en-quete-de-brel-a-albertville-73-69623425.html
http://www.ledauphine.com/savoie/2011/03/21/pierre-lemarchal-en-quete-de-brel
Vendredi 15 avril 2011 à Jarcieu, Salle Polyvalente
http://lyon.aujourdhui.fr/etudiant/sortie/pierre-lemarchal-chante-en-quete-de-brel-jarcieu.html
Vendredi 22 avril 2011 à St Brévins les Pins
Vendredi 29 avril 2011 à RIORGES
http://unelouvecombat.canalblog.com/archives/2011/04/19/20931100.html
Samedi 7 mai 2011 au centre socio-culturel de Déols
http://www.association-gregorylemarchal.com/2009/rubmanif2.php?uid=192

La famille de Grégory, unie plus que jamais, poursuit au quotidien son combat : sensibiliser les gens aux dons d'organes, pour faire en sorte que « plus jamais un enfant ne soit arraché à ceux qui l'aiment à cause de cette putain de maladie ».

Revenir en haut Aller en bas
sho770
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin Localisation : Allemagne (mais je suis belge)
Loisirs : écriture de poésie
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   Jeu 21 Juin 2012 - 14:14

Cine-télé-revue 29.04.2012: un concert à l´Olmpia pour les 5 ans de la disparition de Grégory
Ses parents continuent le combat contre la mucoviscidose.
scan realtv-news.com
Revenir en haut Aller en bas
sho770
ADMINISTRATRICE
ADMINISTRATRICE
avatar

Féminin Localisation : Allemagne (mais je suis belge)
Loisirs : écriture de poésie
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   Lun 2 Juil 2012 - 3:12

Pierre Lemarchal - en quete de Brel
http://www.association-gregorylemarchal.com/rubmanif.php?uid=276



Le père de Greg en concert au profit de l´association Grégory Lemarchal
pour récolter des fonds pour la lutte contre la mucoviscidose, l'aide aux malades
et sensibiliser les gens au don d´organes.
...
le samedi 24 mars 2012 à Racquinghem
le samedi 19 mai 2012 à Gémozac
le vendredi 8 juin 2012 à Drulingen
...
le mardi 17 juillet 2012 à Ballaruc-les-Bains
le jeudi 19 juillet 2012 à Saint-Alban-Leysse
le jeudi 16 aout 2012 à La Léchère
le vendredi 21 septembre 2012 à Villeurbanne
le jeudi 27 septembre 2012 à La Léchère

L'intégralité des bénéfices sera reversée à l'Association Grégory Lemarchal.

"Quand on n'a que l'amour
à offrir à ceux-là
dont l'unique combat
est de chercher le jour
",
nous portons tous l'espoir d'un nouveau souffle auprès de ceux qui rêvent à de meilleurs lendemains.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hommage et souvenirs: la parole aux parents de Grégory
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre meilleur souvenir à Disney
» BON ANNIVERSAIRE GREG
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Hommage aux vieux jouets
» FERMETURE DE CLASSE A SAINT GELY: LES PARENTS MOBILISES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les Star Academy :: ♥ Hommage à Grégory Lemarchal (1983-2007) ♥ :: La parole aux parents de Grégory.-
Sauter vers: